Première interview avec Amine BOUBENDIR

Amine BOUBENDIR,
un Homme Investi

Aujourd’hui, on vous transmet un entretien qu’on a eu avec Amine BOUBENDIR qui date d’il y a un peu plus d’un an, en avril 2021.
Dans cette ancienne interview, le joueur de Régionale 2 nous parlait essentiellement de son parcours au sein du Cercle Seino-Métropolitain
ainsi que de son statut d’entraîneur et d’animateur.

Au tour de Amine BOUBENDIR de se présenter à la Gazette.
Récemment arrivé au club, vous l’avez déjà surement croisé sur ou en dehors des terrains.
En tout cas, c’est avec grand plaisir qu’il se présente à vous.

Amine BOUBENDIR

Peux-tu te présenter ?

« Bonjour, je m’appelle Amine BOUBENDIR, j’ai 22 ans. Je suis un joueur du Cercle Seino-Métropolitain en Nationale 2 au poste de pivot. Auparavant, j’ai joué à Deville durant 6 ans, à Césaire durant 1 an, et à Rouen durant 2 ans. A coté de cela, j’entraîne depuis mes 18 ans et je m’investis dans la vie des clubs. Je tiens aussi la page Actu HandNormand depuis plus d’un an et demi avec mon équipe de 9 rédacteurs. »

Peux-tu nous expliquer ton parcours au sein du SSCC Handball ?

« Je suis arrivé à Sotteville cet été grâce à Aurélien, avec qui le contact est très bien passé depuis notre rencontre il y a six/sept ans. Il a voulu collaborer avec moi et m’a donné ma chance en me confiant des missions au club, comme l’entraînement et les missions dans les quartiers de la ville. La situation sanitaire nous a malheureusement privé de plusieurs projets. Un de ces grands projets était de développer la pratique du handball dans les quartiers de la ville, à travers des missions de sensibilisation. »

Que mettez vous en place afin d’animer le club pendant cette période ?

« Le confinement nous a impacté sur la mise en place des séances. Nous avons donc attendu pour mettre en place des séances en respectant le protocole sanitaire. Avec Nolan et Karim, mes compères de l’entraînement, nous nous sommes répartis la tâche sur les séances et nous avons varié les contenus chaque semaine pour éviter une lassitude. Je suis content tout de même du fonctionnement cette année, cadré par Aurélien Laine qui nous a permis de nous épanouir. »

Faisant partie de l’effectif N2, comment as-tu vécu cette saison ?

« Au niveau du Cercle, cette année fut courte en termes de temps de jeu et de matchs. J’ai commencé à m’affirmer dans le groupe et j’espère pouvoir continuer sur cette lancée pour aider l’équipe à atteindre le haut de tableau. Les jeunes de la réserve sont bons. Ils nous poussent chaque semaine à s’entretenir et permettent une bonne dynamique de groupe. Je pense aux jeunes comme Lucien BOUSSARD et Eliot MARIE avec qui je m’entends bien. Ils font partie de la relève chez les Lycans. »

Amine prêt à tirer

Comment vois-tu ton futur au club ?

« Pour l’année prochaine, j’espère rester à Sotteville car je commence à m’entendre avec tout le monde et je me suis bien intégré. Le niveau de jeu chez les jeunes est très bon et la formation est au rendez-vous. J’espère pouvoir apporter ma petite touche pour compléter celle d’Aurélien avec qui on discute au quotidien de handball. J’espère aussi une montée de la réserve (R2) l’année prochaine pour pouvoir se fixer de nouveaux objectifs à travers le Cercle et Sotteville. »

As-tu un petit mot pour nos licenciés ?

« Je voulais adresser mes remerciements à l’ensemble de la famille de Sotteville de m’avoir accueilli aussi bien. J’espère que notre histoire va continuer encore pour un bon bout de temps. Merci aux jeunes de m’apporter au quotidien ces bons moments et de me consoler dans l’idée que le handball permet de créer de forts liens sociaux. »

Voilà ça en est fini pour cette première interview avec Amine Boubendir.
Mais vous pouvez toujours voir la seconde, plus récente, en cliquant ci-dessous
: