La Naissance du Cercle Seino Métropolitain

En juillet 2020, fut un mois mémorable qui marqua à jamais l’histoire du SSCC Handball. En effet, pour la première fois, le club de Sotteville a décidé de s’unir au club de Oissel, donnant ainsi naissance au Cercle Seino Métropolitain.

Tout d’abord, cette alliance donne l’occasion de proposer des avantages inédits pour les deux clubs sans favoriser l’un ou l’autre.
D’autre part, il permet d’établir et d’atteindre de nouveaux objectifs plus grands et importants ciblant la reconnaissance régionale et nationale.

Qu’est-ce exactement que le Cercle Seino Métropolitain ?
A quoi sert-il ?
Quels sont ses avantages et objectifs ?

De prime abord, nous pouvons établir un rapprochement entre le club de Sotteville et celui de Oissel.

En effet, là où le club osselien forme majoritairement des joueurs d’un jeune âge, le club de Sotteville cultive des jeunes destinés à jouer au niveau national. Les directeurs de chaque formation ont donc compris cette continuité et ont décidé d’établir une passerelle entre les deux clubs : Il y a une logique de formation entre les deux clubs et on se complète”, confirme le président du club de Oissel, Patrick MEZARA.“

De plus, autre point fort de cette convention est que celle-ci permet aux joueurs de ne pas partir dans un autre club que Oissel ou Sotteville pour poursuivre leur formation handballistique : “Il y a une continuité dans la formation. C’est bénéfique pour les joueurs qui ne partiront pas ailleurs”, poursuit le président osselien.

Grâce à cette continuité, la convention donne l’occasion aux joueurs de Oissel de progresser plus facilement de grade en grade même s’ils décident d’évoluer dans le club sottevillais, et vice-versa : “Quand on regarde l’effectif de Oissel ces dernières saisons, on constate qu’il y a pas mal de jeunes joueurs qui ont joué à Sotteville-lès-Rouensouligne par ailleurs la Présidente du SSCC Handball, Valérie CHEVALIER.

De fait, les joueurs évoluant en Nationale 3 à Oissel auront davantage de chances d’évoluer en Nationale 2 à Sotteville la saison suivante. En outre, la transition entre les catégories est donc plus facile d’accès et propose un enrichissement des relations entre les joueurs des deux clubs.

Les projets de la convention sont multiples.

D’une part, les deux présidents des deux clubs ciblent la montée en niveau de leurs clubs, en l’occurrence de la Nationale 2 vers la Nationale 1. Un projet, certes ambitieux, mais concevable qui pousse chaque entraîneur à se surpasser dans l’optique de former toujours plus les licenciés ainsi que les membres du staff à s’appliquer pour accueillir de nouveaux licenciés chaque année par les différentes publications et designs sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, grâce à ces efforts prolongés, la convention est placée à la neuvième place au classement des équipes de la Nationale 2 et essaye de se rapprocher match après match, saison après saison, vers leur but qu’est la Nationale 1.

Le Cercle Seino Métropolitain
est actuellement classé neuvième en Nationale 2

D’autre part, le second objectif est de mettre à pied d’égalité les joueurs de Sotteville et ceux de Oissel.

En effet, maintenant que la montée en grade peut se faire entre les deux clubs, la hiérarchie entre les licenciés des deux formations devient obsolète. De surcroît, cette dernière n’attirerait que tensions et obstacles sur le chemin d’une alliance soudée et solide.

Depuis la création du Cercle, cette alliance a été reçue et acceptée par de nombreuses collectivités locales de la région normande. Le Conseil Départemental et le Conseil Régional ont tous deux reçu avec approbation cette convention. Une nouvelle qui s’annonce prometteuse pour la convention encore jeune.

Toutefois, bien que certaines institutions aient approuvé l’idée d’une alliance, la Mairie de Rouen ne s’est pas encore exprimée à ce sujet, la raison n’étant pas évoquée : “Actuellement, je n’ai pas de réponse définitive sur ce que sera l’aide de la métropole” déplore Patrick MEZARA.

Malgré le manque de réponse, les responsables de la convention ne désespèrent pas et se concentrent essentiellement sur la formation et la progression de leurs équipes ainsi que sur les objectifs fondamentaux de leur alliance : “On va laisser le temps à cette nouvelle équipe à se mettre en place et de savoir ce qu’ils attendent de nous.” fait savoir le président osselien.

Finalement, les clubs de Sotteville et Oissel peuvent tirer une importante leçon de cette union. Les deux clubs ont compris que la rivalité entre clubs était puérile et qu’une alliance peut apporter de nombreux bienfaits comme nous l’avions vu en première partie.

Aujourd’hui, grâce à cette convention, les clubs de Sotteville et Oissel se voient grandir non seulement en nombre de joueurs mais également en popularité non seulement au niveau régional mais également national.

Ainsi, au vu des nombreux avantages et des nouveaux objectifs mis en place, le Cercle Seino-Métropolitain est devenu un véritable modèle d’alliance et d’entente pour les autres clubs de la région.

Image par défaut
Louis Saunier
Publications: 29