Interview avec Nolan CLEQUIN

Nolan CLEQUIN,
Bercé par le Handball

Aujourd’hui, on vous transmet un entretien qu’on a eu avec Nolan CLEQUIN qui date d’il y a un peu plus d’un an, en avril 2021.
Dans cette ancienne interview, le joueur de Régionale 2 nous parlait essentiellement de son parcours au sein du Cercle Seino-Métropolitain ainsi que de son statut d’entraîneur.

Aujourd’hui, c’est au tour de Nolan CLEQUIN de se prêter au jeu !

Nolan s’occupe de nos jeunes Lycans et joue avec l’équipe première. Handballeur depuis son plus jeune âge, c’est avec un grand plaisir qu’il se présente à la Gazette.

Peux-tu nous parler
de tes premiers contacts avec le handball ?

« Bonjour, je m’appelle Nolan Cléquin, j’ai 19 ans. On peut presque dire que je suis né dans un gymnase. Mon père étant lui-même handballeur, on allait le voir à chaque rencontre à domicile à l’époque où il jouait en N3 à Oissel et était coaché par Patrick MEZARA. Avant de débuter le handball, j’ai commencé le multisport à l’âge de 4 ans. Tout d’abord, je suis passé par le tennis, sport dans lequel il me manquait un aspect collectif. Etant fils de handballeur, j’ai effectué mes premiers entraînements de handball à 5 ans à l’Entente Val de Reuil Louviers Handball. J’ai joué dans ce club jusqu’à ma première année de -13. Suite à un déménagement dans la métropole rouennaise, j’ai rejoint le club de Rouen Handball où j’y ai passé deux saisons avant de rejoindre le SSCC. »

Peux-tu nous expliquer
ton parcours au sein du SSCC ?

« Je suis animateur au club du SSCC Handball depuis trois ans. Je coache des équipes depuis quatre ans. J’ai rejoint le club il y a six ans en 2015 et j’ai joué en -17 pendant trois années. Par la suite, j’ai intégré l’équipe fanion en Séniors avec laquelle je m’entrainais depuis déjà deux ans. Pendant ma première année dans cette catégorie, nous avons réussi la montée en R2après avoir fini premier de notre poule. Par le biais de la convention avec Oissel, qui a par ailleurs donné lieu à la création du Cercle Seino-Métropolitain, j’ai pu intégrer le groupe d’entraînement N2.

En parallèle de cela, lors de la saison 2018-2019, j’ai eu la chance de pouvoir réaliser un service civique au sein du club. J’avais pour mission de participer à l’animation des séances d’entraînements et de coacher les équipes le week-end. Il s’agissait d’une expérience que j’avais commencé la saison précédente aux cotés d’Aurélien LAINE et Julien DUSSART. Suite à cela, j’ai eu l’opportunité d’enchaîner deux ans de contrats en tant qu’animateur de handball sur les catégories allant des U7 aux U17. Sur la saison 2019-2020, j’ai suivi la formation d’animateur de handball proposée par la ligue de handball. »

Qu’est-ce qui t’a donné envie
de devenir entraîneur des jeunes ?

« J’ai eu l’occasion de suivre bénévolement les séances d’entraînement d’Aurélien LAINE et de l’accompagner en tant qu’assistant coach au tournoi de Lorient. Ce tournoi m’a fait découvrir une nouvelle approche du handball qui m’a plu et m’a conforté dans mon choix de carrière professionnelle. Je me suis alors intéressé de plus près au métier d’entraîneur et à ses différentes facettes. »

Malheureusement, l’arrêt des entraînements et des compétitions ne t’a pas épargné
en tant que joueur et animateur.
Peux-tu nous parler de cette période difficile ?

« En tant que joueur, je me suis entretenu individuellement comme tout le monde. E tant qu’animateur, le maitre mot de cette période est l’adaptation. Ce n’était pas évident de faire évoluer les séances proposées lors de l’encadrement des jeunes. C es séances se devaient d’être variées et en adéquation avec les décisions gouvernementales te de s mesures sanitaires. l’ensemble de l’équipe pédagogique encadrée par Aurélien LAINE a du mener à une réflexion dans ce sens durant ces derniers mois. »

Ton meilleur souvenir handballistique ?

« Ce n’est pas un souvenir en particulier. Je vais mettre en avant tous mes débuts dans le monde du handball au cours desquels j’ai pu évoluer avec les mêmes joueurs, qui était par la même occasion une bonne bande de copains.

Mes débuts en tant qu’animateur m’ont également profondément marqué. Ce sont de magnifiques souvenirs qui resteront gravés à jamais. »

As-tu un petit mot pour les licenciés ?

« J’ai hâte de vous retrouver les gymnases notamment à Rostand pour continuer de porter fièrement les couleurs du club et se battre pour maintenir la réputation sottevillaise. Nous avons continué à travailler pendant cette période. Les licenciés et bénévoles peuvent être fiers de leur travail. »

Voilà ça en est fini pour cette interview avec Nolan CLEQUIN !
A la prochaine pour d’autres gazettes !

Image par défaut
Louis Saunier
Publications: 29