Interview avec Hugo BOUTEILLER

Le Grand Hugo BOUTEILLER

Aujourd’hui, on vous transmet un entretien qu’on a eu avec Hugo BOUTEILLER qui date
d’il y a un peu plus d’un an, en avril 2021.
Dans cette interview, Hugo nous parlait essentiellement de son p
arcours au SSCC Handball
et de son vécu dans la Nationale 2.

Aujourd’hui, dans le cadre de nos portraits hebdomadaires, nous allons vous présenter Hugo BOUTEILLER. Joueur de l’équipe première du Cercle Seino-Métropolitain et membre de l’équipe de France de Beach Handball, Hugo est également en alternance au sein du SSCC Handball en tant que chef de projet digital.

Hugo BOUTEILLER

Peux-tu te présenter ?

« Bonjour je m’appelle Hugo BOUTEILLER, j’ai 20 ans et je joue actuellement au Cercle Seino-Métropolitain en Nationale 2. Je suis également membre de l’équipe de France du Beach Handball.

J’ai commencé la pratique du handball au club de l’ASC Bonsecours pour ensuite rejoindre celui de Oissel. En cours de saison, j’ai commencé à jouer pour le SSCC Handball. Avec plusieurs de mes coéquipiers, j’ai eu la chance d’évoluer en -18 France au sein de l’Entente Sotteville Jeunes Rouennais. J’ai également pu intégrer le Pôle Espoir d’Evreux durant trois années. Après mes années sottevillaises, j’ai été joueur du Stade Marcel Vernon avec lequel j’ai été vice-champion de France Elite en -18 France dès ma première saison et pu faire quelques apparitions avec l’équipe première évoluant en Proligue (deuxième division à l’échelle nationale). La saison suivante, j’ai pu disputer l’intégralité de la saison avec cette même équipe. L’année dernière, j’évoluais en Nationale 1 toujours avec le SMV. Malheureusement, la saison a été rompue par la crise sanitaire.

Avec l’équipe de France de Beach Handball, j’ai eu la chance de participer aux championnats d’Europe à Stare Jablonki en Pologne. Malheureusement, nous avons été éliminés en quart de finale contre le Danemark. »

Peux-tu nous expliquer ton parcours
au sein du SSCC ?

« J’ai rejoins le club en -15 ans grâce à Aurélien LAINE. Aurélien me suivait déjà depuis mes débuts à l’ASC Bonsecours. Dès mon premier match à domicile, j’ai compris que le SSCC n’était pas un club comme les autres par rapport à ce que j’avais pu connaître auparavant. En effet, tout le monde se connaissait, les jeunes venaient encourager les générations plus âgées, les séniors assistaient à nos matchs… Le club était une vraie famille et Rostand était leur « chaudron ». Ensuite, j’ai eu l’opportunité d’intégrer le Pôle Espoir d’Evreux. je ne pouvais m’entraîner que le vendredi soir avec mes coéquipiers et jouer avec eux le week-end. Cependant, le club m’a toujours encouragé et accompagné dans cette démarche. »

Quel est ton plus beau souvenir au club ?

« Je vais tricher et en citer deux. Le voyage à La Bréole, organisée par l’association Galatéa et Laure DAVOURY, était vraiment une expérience incroyable avec des personnes incroyables dans un cadre tout aussi incroyable. Le Tournoi de Lorient, je pense, reste également une expérience à vivre pour tous les joueurs du club ».

Tu viens tout juste de rejoindre
l’équipe N2 du cercle.
Comment s’est passée ton arrivée ?
Quels sont tes ressentis au sein de cette équipe ?

« Mon arrivée s’est super bien passée. J’avais la chance d’avoir déjà joué et de connaître la plupart des joueurs de l’effectif. J’espère que nous garderons un effectif similaire la saison prochaine. Certes, l’équipe est relativement jeune mais dispose d’un fort potentiel. »

Malheureusement, l’arrêt des entraînements et des matchs ne vous a pas épargné toi et ton équipe.
Comment se passe cette période ?

« J’ai profité des confinements pour intensifier mes séances de musculation chez moi afin de gagner en masse musculaire. De même, j’ai continué la course à pied. Enfin, j’ai eu des séances de kiné avec Germain DELOS, spécialisé dans les pathologies de l’épaule. J’ai cependant hâte de reprendre l’entraînement et la compétition avec mes coéquipiers. »

As-tu un petit mot pour nos licenciés ?

« J’ai hâte de vous retrouver sur les terrains. Prenez soin de vous et de vos familles. N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux et à nous donner de la force. A bientôt ! »

Voilà ça en est fini
pour cette interview avec Hugo BOUTEILLER !
A la prochaine pour d’autres gazettes !

Image par défaut
Louis Saunier
Publications: 29